cheap cigarettes fier forjat
programmation thematique zone_ecolo billeterie infos_pratique espace_pro partenaires multimedia historique contact
THE TOY DOLLS

> myspace du groupe > site du groupe
> Voir la vidéo

Rebondir sur la vague punk des années 1977-1979 sans tomber dans le plagiat, c’est le pari osé réussi par le trio anglais Toy Dolls.

Vingt ans après, alors que les Sex Pistols ou autre Clash sont depuis longtemps moribonds, Toy Dolls continue d’enflammer la scène internationale comme un pied de nez ou un hommage à l’un des mouvements musicaux les plus éphémères et les plus dissidents de ces trente dernières années.

Alors que les Sex Pistols de Sid Vicious enflamment l’Europe avec leur hymne Anarchy in the U.K., un petit groupe distribue la parole punk dans les boîtes de Sunderland: les Straw Dogs. Rapidement dissous, le groupe renaît de ses cendres en octobre 1979 sous le nom de Toy Dolls.

Michael Algar (Olga), Philip Dugdale (Flip), Colin Scott (Mr Scott) et Peter Robson (Pete Zulu) composent ce groupe qui veut se démarquer de façon originale de ses aînés. Ils attaquent alors la scène locale démontrant leur force et leur énergie sur scène. Après le départ immédiat de Zulu (qui forme le groupe Zulu and the Heartaches), le groupe trouve là une mouture convaincante mais malheureusement instable.


A partir de l’année 1983, Toy Dolls ne cessera d’évoluer autour de son leader, récoltant enfin la rançon de ses efforts. Les ventes explosent: 500.000 exemplaires de la deuxième version de Nellie et sortie d’un Best Of en 1989. Les tournées deviennent internationales (Japon, Hollande, Allemagne, Tchécoslovaquie, etc.) et la réputation du groupe n’est plus à faire. En France, ils émergent en pleine vague néo-punk (Gogol 1er, Bérurier Noir, Garçons Bouchers, LSD) et récoltent un certain succès.

Depuis, Toy Dolls résiste aux modes et continue d’enregistrer albums et 45 tours, formant et reformant le groupe au gré des rencontres. Leurs tournées interminables pendant lesquelles ils expriment toute leur énergie, font leur force. Dernier représentant d’une musique somme toute marginale, les dinosaures des Toy Dolls continuent leur bonhomme de chemin sans se soucier des modes.

Pour eux et leurs milliers de fans, la musique est un jeu dans lequel s’expriment toute la folie et toute la dynamique des grands enfants. Loin de la haine vengeresse des Sex Pistols ou autres Dead Kennedys, Toy Dolls reste pour longtemps encore le porte-parole d’un punk ludique et insouciant.

* Sébastien Brumont *

punk rock legend 77' / uk / 21h30


forum myspace map programmation